Skip to content

Viking kayak profish 400 lite : tuto montage sondeur hummindbird 698 HD SI

10 juillet 2015

images

Vous en avez peut être déjà entendu parlé depuis le printemps, surtout pour les amateurs de kayak, une nouvelle marque de kayak de pêche est désormais importée en France par Savager’s à savoir la marque néo-zélandaise Viking kayaks. Savager’s a d’ailleurs participé au recrutement d’une équipe de pro-staff en ce début de printemps dont j’ai le plaisir de faire partie. Merci à eux pour leur confiance.

Savager’s à sélectionné trois modèles de kayak viking, à savoir le profish reload l’avion de chasse pour la pêche et la chasse sous marine (Edouard Duchesne en fait un bon résumé sur son blog), le profish 400 lite que je possède maintenant et le profish GT, le plus petit de la gamme.

Par soucis de clarté dans cet article, je vous laisse regarder par vous même les caractéristiques de chaque kayak en cliquant sur le kayak de votre choix.

Ainsi comme il est indiqué dans le titre je vais plutôt m’attarder sur le profish 400 lite et le montage de mon électronique humminbird.

Il s’agit d’un kayak d’une longueur de 4,10m pour 78cm de large et d’un poids de 24 kg ! Je peux vous assurez que mon corps me remercie de ne plus à avoir à porter 37 kg à bout de bras ….

DSC_0371

DSC_0373

DSC_0376

DSC_0377

En plus d’être léger il est plutôt rapide pour ses dimensions. Il glisse bien sur l’eau et me permet de naviguer entre 3,5 et 4nds à bonne allure, pratique pour se rendre rapidement sur les spots. Il est très maniable, il tient bien le vent et surtout il est très confortable en assise grâce à un pont préformé pour les fesses et les cuisses.

En plus d’avoir une bonne carène, les kayaks viking se démarquent par un accessoire très bien pensé : le tackle pod. Il s’agit d’un rangement amovible qui accueil le matériel de pêche (boîte de leurre, appareil photo…) et surtout l’électronique ! La version la plus évolué du tackle pod est disponible sur les modèles profish reload et profish GT. Ce tackle pod est prévus pour accueillir le sondeur, la batterie et le must du must : la sonde ! Tout est en un bloque et le kayak est moulé de façon à ce que la sonde fixée sur le tackle pod soit immergée. Il n’y a que le tackle pod à percer pour monter le sondeur et non le kayak.

Mais, et oui il faut bien un mais, cette version du tackle pod n’est pas disponible sur le profish 400 lite. Le tackle pod de se dernier et la construction du kayak ne permettent pas la même installation.

Cependant en bricolant un peu, il est possible d’obtenir un profish 400 lite aussi pratique que le profish reload, là est le but de cet article.

Lorsque j’ai reçus mon kayak je me suis retrouvé un peu embêté pour le montage de mon sondeur humminbird 698 HD SI sur le tackle pod du profish 400 lite. Le problème est que le câble de la sonde s’intègre directement au support de l’écran du sondeur. Et comme je suis plutôt pragmatique il était hors de question que je fixe directement le support de sondeur sur le kayak. Je voulais avoir quelque chose d’amovible à l’image du profish reload. La seule solution a été de créer une petite rallonge de câble de sonde de quelques dizaines de centimètre. Je suis donc allé rendre visite à un vrai pro, en l’occurrence Vincent du SAV Navicom, qui m’a fait en deux temps trois mouvements une rallonge de 50 cm (je te remercie encore Vincent, ça marche du tonnerre !). Attention : ne coupez pas votre câble de sonde pour en faire une rallonge ! Faites le faire par un professionnel. Le problème était réglé, il ne restait plus qu’à monter l’électronique sur la bête. Promis maintenant j’arrête de parler et je mets des photos !

Pour commencer une revue du matériel à installer :

DSC_0380

Le tackle pod à gauche, en haut le support et le sondeur, au milieu le câble d’alimentation, en bas la rallonge de sonde, à droite le câble de sonde et la sonde.

Premièrement j’ai fixé la sonde sur un étrier fourni avec le tackle pod. Là encore j’ai dû effectuer une petite manipulation car le kit de montage de la sonde fourni n’est pas prévu pour une sonde side imaging. La largeur de la sonde fait qu’elle ne peut rentrer entièrement dans le puits de sonde du kayak et le boulon fournis n’était plus assez long. Je l’ai donc remplacé par une tige fileté en inox avec un écrou indésserrable. Sur cette tige fileté viennent s’enfiler l’étrier en aluminium portant la sonde, un deuxième écrou que l’on placera à la hauteur voulu pour stopper une première rondelle échancrée (permettant le passage du câble) et ensuite une morceau de mousse venant faire un peu d’étanchéité. La sonde arrive au même niveau que la carène et ne dépasse pas. On rentre le tout dans le puits de sonde.

DSC_0390

Ensuite, on peut passer le câble de la sonde dans le puits. Il faut par la même occasion retirer le filetage du bouchon de vidange qui gênera la fixation de la sonde.

DSC_0381

Une fois le câble passé et le support de sonde inséré j’ai ajouté du silicone transparent pour garantir une étanchéité parfaite. J’en ai profité pour colmater les deux petits trous de vis.

DSC_0391

Il ne reste plus qu’à rajouter par dessus la deuxième rondelle échancrée et la grosse rondelle de finition le tout fermé et serré par un écrou papillon inox. Ensuite j’ai percé la kayak au niveau du réceptacle du tackle pod côté assise pour faire passer le câble de sonde à l’intérieur du kayak. La encore j’ai rempli le trou de silicone et recouvert le tout par un passe câble.

DSC_0397

Le câble et amené à l’avant par l’intérieur du kayak puis l’excédent est enroulé et colsoné. J’ai de nouveau percé le kayak juste devant la trappe avant. Je ne voulais pas d’un câble qui traîne, j’ai donc juste fait ressortir la prise du câble. La encore, j’ai mis du silicone et j’ai calé le tout avec un passe câble et pontet.

DSC_0401

La sonde et le câble sont fixés, on peut maintenant passer à la fixation du sondeur sur le tackle pod. J’ai donc percé un trou dans le tackle pod du diamètre de l’anneau passe câble fourni avec le sondeur. Le long câble partant vers le haut de la photo correspond à la prise femelle de la rallonge du câble de sonde et le court sur la gauche à la prise mâle de la même rallonge qui va se fixer dans le support du sondeur et se brancher sur le sondeur. Le câble à droite correspond à l’alimentation.

DSC_0404

Il ne reste plus qu’à fixer le support du sondeur avec les 4 vis fournis et mettre encore du silicone au niveau du passage de câble sous le support.

DSC_0409

Le tour est joué, j’obtiens quelque chose de très facile à utiliser et aussi simple que sur le profish reload. Le tackle pod devient alors ma boîte de pêche que je prépare chez moi avant de partir.

Dernière petite astuce, pour prolonger la vie de vos connexion et assurer l’étanchéité, vous pouvez remplir vos connexion de graisse silicone. Elle protège et assure un bon contact.

Il n’y a plus qu’à tester ça ! La suite au prochaine épisode.

vlcsnap-2015-07-08-23h42m18s19

J’espère que ce tutoriel en intéressera quelques personnes. Je suis aussi preneur de toutes critiques !

 A bientôt.

Thomas.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :