Skip to content

Une saison à New York City…

22 janvier 2012

Notre pote Pierre-Antoine Champion AKA « PAC » a décidé de nous faire plaisir et de nous parler de sa saison de pêche à New York City… Vous y verrez des fishs qu’on n’a pas l’habitude de voir par chez nous et des gabarits du genre « élevé au fast food »… Enjoy!

NEW-YORK 2011

La saison 2011 ne restera pas dans les annales… en effet la saison a été sévèrement perturbée par les ouragans successifs qui ont eu pour effet des pluies diluviennes. Cette grande manne d’eau douce a eu pour effet de troubler l’eau sur des kilomètres et par la même occasion les Bonites qui d’habitude se concentrent dans le port de New York.

N’étant pas d’un naturel pessimiste, j’ai cependant fait de très bonnes parties de pêche en pêchant la baie de Jamaïque, située a coté de l’aéroport JFK et en pêchant les plages de Long Island et celles du New Jersey.

Je parle rarement « matos » car je ne considère pas le matériel comme étant une pièce maitresse de la réussite (ou de l’échec) spécialement en pêche en mer ou la connaissance des postes et des « patterns » sont fondamentaux. Cependant cette année, j’ai pu enfin acheter « LE » moulinet : Le Van Staal 150 VSB. Ce moulinet est construit comme un sous-marin, toutes les pièces de ce dernier sont en métal (aluminium grade aéronautique, titane) et le moulinet est ETANCHE, c’est-à-dire qu’il reste performant même dans le sable et les vagues. Apres avoir détruit une bonne série de moulinets au cours de 4 saisons, il était temps de passer au VanStaal… Une observation s’impose, ce moulinet est une bête de pêche, jamais fatigué, il tient la route quel que soient les éléments et la taille du bass, son frein est juste fantastique… Il mérite donc une mention dans ce report sachant que c’est la première fois que je pêche avec une telle confiance… Mention spéciale pour le look et pour le « bruit » du frein !

En ce qui concerne la canne, je suis devenu un fan de ma Mojo Inshore, 7 pieds, action Heavy. Cette monobrin est une bête de course, elle envoie TRES loin, a une excellente sensibilité et elle est très maniable. Dommage que les anneaux ne soit pas FUJI… cependant ce sont des hybrides « low-rider » c’est-à-dire qu’ils sont situés près du blank de la canne, ce qui accroit la sensibilité et les distances de lancer.

Bon, je sens bien que vous voulez maintenant que je vous montre avec quoi on pêche de ce cote de l’Atlantique… Je vais donc faire une brève présentation des leurres qui marchent sur les bars :

Les Top Water :

–          Gibbs Polaris, 50 grammes, couleur olive/blanc – Ce leurre est tout simplement un tueur, j’ai tellement pris de bars avec celui-là que les hameçons (sans ardillons) ont use le leurre…

–          Heddon Super Spook, je change les hameçons et les anneaux brises en plus gros et ce leurre est mon favori pour pêcher dans une eau claire et plate… Les bass en sont fous !

–          Pencil Poppers : Très gros stickbaits qui splashent beaucoup d’eau, très bons quand les poissons sont cales loin et chassent

Les « Tueurs » :

–          Bucktails : Simples et très efficaces dans une multitude de conditions. J’ai mis du temps a « adopter » ce type de leurre du fait de son look – cependant il s’avère être un véritable aimant a gros poisson et dote d’un hameçon simple, il assure une remise a l’eau simple et nette ! Je lui dois mon plus gros bar !

–          Mag Darter: Le leurre dur en vogue ici, tellement de poissons sur ce leurre que j’ai arrêté de compter… action parfaite, bons hameçons, un seul bémol, à force de chopper du poisson avec je suis arrivé (en pêchant comme un sauvage, frein au max) a tordre le « hardware » du bait… Ce leurre est une valeur sure, tellement prisé qu’il a presque disparu des détaillants!!

–          Les imitations de lançons : Les « sandeels » ou lançons, avec leur profil longiligne sont assez facile à imiter, cependant les bons leurres sont : Sandeel imitation de Bill Hurley, « Big Ed » wood plugs, Tsunami Sand Eels, Vision Sand Eels, Hoggy…

La différence majeure du marché américain pour la pêche en mer du bord c’est le nombre assez impressionnant de leurres « customs » c’est à dire des leurres fait par un pêcheur renommé qui fait une série de leurres et les vend… Loin d’être une exception, beaucoup de pêcheurs renommés pêchent avec des leurres « custom », canne « custom » ce qui est assez unique et très sympa !

le LUNKER de 2011!

En ce début de journée il fait froid, je me réveille tôt, met le kayak sur la voiture et prend la direction de la baie de Jamaïque… If fait encore nuit et je suis très content de quitter un moment New York et le bruit des sirènes… Bref, j’arrive à destination, le soleil se lève, je m’équipe, tout est parfait a l’exception du fait que j’ai oublié… MON SAC DE LEURRES… Fantastique… heureusement, il y a un marchand d’articles de pêche a proximité… j’achète deux trois leurres et me dirige à nouveau à la mise à l’eau… Je sais que la journée va être très longue car je veux explorer les limites de la baie, situées a environ 9 km à vol d’oiseau. Tout est prêt, je mets mes gâteaux « sous -vide » dans mon gilet de sauvetage et je me dirige vers les zones de pêche situées près de l’aéroport.

RIEN…

En dépit de tous mes efforts et d’une multitude de postes essayés… rien ne se passe, je ne vois pas un seul poisson fourrage, vraiment rare ici… Je commence à avoir froid et dans un mouvement brusque je tombe mes gâteaux dans l’eau… Bref je suis comblé, et je suis donc sûr de ne rien manger avant ce soir… Devinant que si je reste sur la même zone la bredouille va se confirmer, je décide de pagayer jusqu’à la  fin de la baie. Apres une heure d’exploration à travers la baie j’arrive enfin à destination et trouve une minuscule communauté de pêcheurs qui semblent très surpris de me voir. Je leur demande s’ils ont pris quelque chose – RIEN ! Ils me demandent d’où je viens et quand je leur dit ou est la voiture ils lèvent les yeux au ciel et me disent « You are crazy… not only it is far from here, but the tide is now coming in so you’ll have to paddle against the tide and the wind ! » traduction « Vous êtes fou… non seulement c’est loin d’ici, mais vous allez pagayer contre la marée et le vent ! »

Aux Innocents les mains pleines !

Il m’en faut plus pour me démonter, c’est donc à un rythme de croisière que je pagaye, bien décidé à tenter un poste qui me parait parfait. Le poste est une sorte de plage, qui plonge abruptement ou l’on peut clairement voir qu’un grand courant se forme, créant une sorte de tourbillon assez puissant. Je monte donc un bucktail blanc et envoie en amont, laisse couler et anime le leurre de façon minimaliste… et je me prend une touche d’une violence fulgurante… Le frein est bien serré et voilà que le poisson me tracte comme une luge… Je ne sais pas ce que c’est mais une chose est sure c’est TRES gros… Apres une bagarre épique, voilà le moment fatidique ou le poisson va monter… Je pense honnêtement que c’est une bête de bluefish car la défense est vraiment impressionnante.

Profitant de mon placement, et de mes lunettes polarisantes, je vois enfin ce « masta » bass monter… Il est encore rose… Magnifique dans cette eau claire ! Ni une ni deux, je le place face à moi et décide de le saisir à la main… Pas la meilleure solution mais j’ai toujours préferé attraper mes plus gros poissons à la main ! Wow ! Heureusement que j’ai réussi car le leurre s’éjecte au moment ou le poisson secoue la tête !

Le poisson est de loin le plus gros de la saison et mon record personnel est pulvérisé ! Ce poisson fait ~42 inches, soit ~1,07 mais il est vraiment très gras… c’est un poisson qui a beaucoup mangé et il est TRES « en formes ». En se reportant aux chartes de poids il devrait faire au maximum 33 – 34 pounds (16 à 17 kg)… Je décide de faire une bonne série de photos et je remet, non sans un petit pincement au cœur, ce seigneur des mers dans son élément… Quel magnifique poisson… Une chose est sure, tous ces efforts ont été largement récompensés !

Et parce qu’une bonne vidéo vaut toujours le coup d’œil…

Encore merci à la SeaBass Factory pour les leurres qui ont bien servi et pour partager votre expérience via vos articles et reports ! De mon coté, je m’inspire de votre mode de pêche et adapte ces techniques ici, aux U.S. et c’est toujours un plaisir de vous lire, alors continuez ce bon boulot !

A bientôt pour de nouvelles aventures,

Pierre

Vous pourrez le retrouver sur son blog à l’adresse suivante « I Fish New-York »

Publicités
11 commentaires leave one →
  1. steven permalink
    22 janvier 2012 10 h 30 min

    Va falloir pêcher au t’chade !!
    Big up Pierre !!
    Merci de nous faire rever à ces gros stripers. Un jour peut-être ….

    J'aime

  2. 22 janvier 2012 13 h 20 min

    Nice report PAC ! un jour on viendra les taquiner ces stripers !
    PS: colis posté 😉

    J'aime

    • 22 janvier 2012 20 h 03 min

      Merci Sylvain – tres sympa d’y avoir penser 🙂

      J'aime

  3. 22 janvier 2012 20 h 05 min

    Pas de pb je t’ai mis qques trus que les bluefish devraient apprécier 😀

    J'aime

  4. 22 janvier 2012 20 h 08 min

    Merci les gars! Tres cool de voir la photo du « pere » avec un gros bluefish… Il est arrive en moins de 3 sorties a nous faire « un grand slam local » alors qu’il ne peche jamais en mer…

    Les « vieilles mains » ont encore beaucoup a nous apprendre et c’est tant mieux! Parce qu’on sera tous des vieilles mains nous aussi 🙂

    Une session a NYC avec la SBF Team serait EPIQUE… Octobre c est le meilleur des mois en general – par contre si vous venez va falloir laisser les cannes fines et les bas de lignes en 20 centiemes… C EST DU LOURD ICI 🙂 🙂

    Merci encore pour votre super blog et pour vos leurres et VIVEMENT LE PRINTEMPS!!!!!!!

    J'aime

  5. tomsbf permalink
    22 janvier 2012 20 h 34 min

    Rah ça donne envie !!!! Merci pour l’exotisme :).
    Bon je remonte en BZH et je mets le zod à l’eau et on se retrouve à NY ? Au final c’es juste en face ^^

    J'aime

    • Pierre permalink
      22 janvier 2012 20 h 40 min

      Sans probleme man 🙂 je passe te cherche a Wall Street en bad de Manhattan ok?

      J'aime

  6. Simon permalink
    22 janvier 2012 23 h 10 min

    Magnifique !!
    c’est vrai que ça fait révé !!
    bravo

    J'aime

  7. tomsbf permalink
    30 janvier 2012 17 h 52 min

    J’ai une question, t’as pas le poignet en compote à la fin de la journée avec un moulinet de 470g ?

    J'aime

    • 30 janvier 2012 21 h 41 min

      Tom – Le Van Staal est vraiment une bete de moulinet – et il est difficile de le comparer a un moulinet Japonais traditionel – le rapport poids/ puissance/ resistance au sel, l eau et le sable n’a pas de veritables concurrents a part les ZeeBass et le Penn Torque qui sont plus lourds.

      Pour ma part, le moulinet est bien equilibre avec ma mono brin et l ensemble permet d’envoyer VRAIMENT loin et de bien « sonner »… Le vrai probleme avec des moulinets plus lights c est leur resistance… et le fait qu’ils perruquent… donc 470g c’est plus lourd qu’un Ci4 2500 de shimano 🙂 mais si ton « set up » est equilibre c est pas un probleme 🙂

      Ce qui a mon avis est plus problematique c est le poids des cannes Surf – 10 feet 2-4 ounces – ca c est lourd…

      J'aime

      • tomsbf permalink
        1 février 2012 22 h 17 min

        Ouai je suis d’accord avec toi. C’est clair que quand t’es dans les vagues la ça doit être un bon moulin. Mais après l’équilibrage j’y crois pas tout le temps. Avant j’avais un moulin de 300g et ma canne était très bien équilibrée. J’ai évolué et opté pour un luvias (200g) et la j’ai crus que je pêchais avec une nouvelle canne. Les sensations étaient décuplées grâce au gain de légèreté et c’était pas pour autant que la canne était équilibrée. Ca m’a amené à penser que plus c’est léger plus c’est sensible parce que tu forces moins à « supporter » ta canne….. après c’est mon point de vue ;).
        Tant qu’on arrive à prendre notre pied ^^

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :