Skip to content

Fishing trip 29

28 août 2011

Plusieurs options s’offraient à nous en cette fin de semaine: la première, tracer en Vendée chez Bobby et Ginette pour aller secouer (se faire secouer plutôt…) par les maigres, mais le planning de guidage de Bobby était trop chargé pour pouvoir envisager qques sorties.

Du coup, c’est tout naturellement vers l’Ouest BZH que s’est tourné notre regard afin d’aller assouvir notre soif insatiable de fish ! JC nous ayant fait faux bon au dernier moment, grâce à une énième excuse bidon en prétextant un problème de pension canine, nous décidons donc de décoller de Lorient jeudi en début d’après midi. C’était sans compter avec les problèmes de connectique de la remorque (Sunway pourrait faire un effort sur la qualité de ses prises électriques qui ne sont vraiment pas à la hauteur). Nous décollons finalement vers 16h après quelques énervements et rebranchements (pour ceux que ça intéresse, voila le schéma de câblage d’une prise de remorque), et route vers la West Coast.

Nous prenons la température des spots et l’éventuelle présence de poissons grâce à quelques coups de fils aux locaux (merci Jé, Nico et Matthieu), et élaborons notre stratégie pêche pour les 2 jours à venir. Première étape, la baie de Douarn’, ou nous mettons à l’eau vers 18h. Le temps s’est bien couvert entre temps, et le vent de Nord qui a fraichi envoie un bon clapot bien serré à la sortie du port.

Toute la difficulté va consister à trouver les poissons dans cette immensité de sable. Nous explorons quelques têtes de roche où nous avons repéré de belles détections:

Bingo, sur la première dérive, Steven pique un poisson correct au Magic Eel. Les poissons ont l’air d’être assez actifs sur la zone, puisque nous enregistrons plusieurs tapes sur nos leurres.

Malheureusement, la nuit tombe vite, et les tacauds commencent à se faire de plus en plus insistants. Nous rentrons donc au port avant qu’il fasse trop nuit pour pouvoir sortir le bateau (et accessoirement trouver un coin où pioncer…)…c’est pas le tout, mais trouver un coin tranquille ou on peut garer la caisse, le bateau, et planter la tente ça court pas les rues dans le quartier, surtout de nuit.

Nous prenons donc la route côtière et traçons vers la première plage accessible, mais le parking est équipé d’un portique anti camping-car, avec la grande console du Zeppelin autant dire que ça passe pas. Quand à la zone réservée aux camping cars, elle est bondée et manœuvrer de nuit là dedans risque fort de se finir en constat à l’amiable, voire en pugilat…demi-tour donc, mais heureusement en repartant, je repère une entrée sur la gauche, qui s’avère être une sorte de camping municipal; il n’y a personne et de grandes allées gazonnées offrent à nous leur verdoyante virginité, feu patate on rentre tout le bordel là dedans et on s’installe, on y verra plus clair demain.

Après une bière fraiche et une bonne tisane aux herbes (NuitTwankil®), nous passons une bonne nuit bercés par le ressac , avant d’être réveillés 7 h après par la  sonnerie de mon nouveau téléphone (merci Arnaud !)…une bonne crise de rire au réveil c’est royal:

On remballe vite fait tout le matos, et on décolle rapidos en quête d’une boulangerie ouverte et d’un bistrot. On ne tarde pas à trouver notre bonheur à Plonévez Porzay, où on discute pêche avec 2 gars  sympas, puis on trace vers le Finistère Nord, où nous mettons le bateau à l’eau vers 9h. C’est pétole complète, et nous traçons vers les premiers spots sur une vraie mer d’huile, la journée s’annonce au top !

Les premières dérives s’enchainent, et nous piquons rapidement quelques vieilles en grattant le fond. Au bout d’une demi heure, je pique à l’inchiku un poisson à la défense lourde, nous pensons d’abord à une vieille mais il envoie des démarrages trop rapides pour être honnêtes. C’est un régal sur la petite Crostage Tai Rubber, et j’aperçois 5 m sous le bateau un reflet argenté décidément trop rond pour une vieille, effectivement il s’agit d’un pagre qui n’a pas résisté à mon Kiku. Le poisson arrive en surface, il est magnifique dans sa livrée rose ponctuée de points bleus. Nous sommes supers contents d’ajouter une espèce de plus a notre fish list !

Nous le remettons rapidement à l’eau après quelques photos, et continuons notre dérive.

Nous touchons ensuite plusieurs vieilles et lieus, mais toujours pas de bar.

Nous replaçons le bateau en tête de dérive, et Steven se retrouve rapidement pendu à un client très sérieux; malgré la puissance de la Furiozza XH, rien à faire le poisson prend du fil et reste collé au fond. A force de bourriner, le poisson monte enfin, et nous apercevons encore un reflet rosâtre sous le bateau, il s’agit une fois de plus d’un pagre, mais beaucoup plus joli. Impossible de le prendre par la mâchoire inférieure comme les bars vu sa dentition de compet, Steven en chie légèrement pour l’embarquer dans le bateau, le corps est trop large pour une prise correcte. Nous verrons par la suite que le mieux est de les prendre par la queue. Le Sligone est complétement dépouillé dans sa gueule, il ne reste plus qu’un moignon de plastique, autant dire que ça fait pas semblant quand ça attaque un leurre.

Même punition pour celui là, retour à l’envoyeur après quelques photos souvenirs ! Nous changeons ensuite de zone avec l’étale, pour aller explorer des têtes de roches isolées. Le reste de la session sera ponctué d’aliens en tout genre, c’est un des bons côté de l’inchiku, c’est qu’on ne sait jamais sur quoi on va tomber !

Du grondin perlon:

Du grondin tout court:

Nous rentrons en fin d ‘après midi, car il nous reste encore 1h30 de route avant de rejoindre Lorient, avec la bagnole qui plafonne à 80 dans les côtes finistériennes, et un copilote très efficace qui pionce au bout d’une demi heure de route.

La vidéo à venir bientôt si vous êtes sages !

A+

Sylvain

Publicités
6 commentaires leave one →
  1. grol permalink
    28 août 2011 22 h 26 min

    les cotes finistériennes, ou comment flinguer un moteur de voiture! j’ai le même soucis!!!! 😉 bien vu les gars!!!!

    J'aime

  2. 28 août 2011 22 h 47 min

    Dur la raréfaction d’oxygène en passant le Col du Menez Hom….

    J'aime

  3. rom permalink
    29 août 2011 1 h 10 min

    Bon trip ! ils sont exellents ces pagres !

    J'aime

  4. 29 août 2011 10 h 42 min

    Content que tu ais trouvé ma sonnerie de réveil préférée :D… je l’avais un peu oubliée, mais c’est vrai que c’était top de se réveiller avec un truc pareil (pas tous les jours soit).Mais pour un fish trip avant de se « doucher avec un café » ça le fait !

    Joli report comme d’hab 😉

    J'aime

  5. 29 août 2011 16 h 43 min

    Je vois qu on a les memes poissons! Un beau gros grondin Haha!

    Bon report en tous cas!

    J'aime

Trackbacks

  1. Fishing Trip 29: Ze Vidéo…. « SEABASSFACTORY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :